Loading...
Tendances

7 façons d’apprendre aux enfants à se calmer

 

1. Aller dans un “chill spot”

Au lieu de faire du besoin de se calmer une chose négative (comme un “time out”), nous pouvons le transformer en positif en désignant un endroit (ou plusieurs endroits) où nous allons pour nous calmer. Nous pouvons l’appeler “lieu de détente” ou tout autre nom qui nous convient et il peut s’agir de notre chambre, d’une chaise de patio à l’extérieur ou d’un canapé confortable dans le salon. Parlez-en lorsque tout le monde est calme et expliquez à quoi sert le “coin détente”.  Avez-vous pensé à l’ecole direct ? En savoir plus sur ecole direct Vous et votre enfant pouvez partager vos “endroits de détente” respectifs. N’oubliez pas d’en faire un endroit agréable (pas la chaise qui fait face au coin du garage). Vous pouvez même installer du matériel de relaxation à l’endroit désigné (un livre, un coloriage ou toute autre activité apaisante). La prochaine fois que vous vivrez un “moment” de stress (si vous êtes comme moi, cela se produira probablement dans la journée), essayez d’aller vous-même à cet endroit avant de demander à votre enfant de l’utiliser. Avant de crier ou de réagir par le sarcasme ou la colère, dites simplement : “je vais aller dans mon coin détente pendant quelques minutes. J’ai besoin de me calmer”. Ils apprendront des volumes grâce à votre modélisation et attendront probablement avec impatience leurs occasions de “chill spot”.

2. Sortir pour une promenade ou une course

Sortir et faire de l’exercice sont deux excellents moyens de se calmer. Les enfants atteints de TDAH qui font de l’exercice pendant 10 minutes obtiennent plus de bénéfices que les médicaments. C’est une excellente activité à faire ensemble. Je conseille de ne pas parler pendant au moins 5 à 10 minutes pendant la marche ou la course, afin que le calme puisse se produire et que le cerveau se débarrasse du cortisol et s’inonde d’endorphines.

3. Prendre de grandes respirations

J’ai appris à respirer cette année. Lorsque nous sommes contrariés, nous avons tendance à faire une sorte de respiration superficielle qui nous maintient agités et anxieux. Le fait de ralentir notre respiration peut aider notre corps à se calmer physiologiquement, ce qui entraîne un état mental plus calme. Là où le corps va, l’esprit suit. Ainsi, pendant la réponse au stress provoquée par une situation ou une interaction négative, nous avons vraiment besoin de respirer profondément pendant un petit moment. Cela peut se faire debout, assis ou couché. Encore une fois, lorsque nous parlons avec nos enfants de la façon dont la respiration peut nous aider à nous calmer, nous pouvons nous entraîner ensemble et trouver la ” meilleure position ” pour nous-mêmes.

4. Compter jusqu’à 10 (ou 100)

Je le fais parfois dans ma tête (pas à voix haute). Le simple fait de faire une pause avant de répondre peut aider à éviter que des choses sortent de la bouche que nous regrettons par la suite. Enseigner cette compétence à nos enfants peut changer leur vie.

5. Écouter de la musique apaisante (pas de la musique de colère !)

Ayez une liste de lecture à portée de main sur votre téléphone qui est votre musique heureuse/calmante. Ayez-en une pour votre enfant aussi, s’il est jeune ou encouragez-le à créer sa propre liste de lecture apaisante

6. Penser à quelque chose pour lequel vous êtes reconnaissant

Toute pratique de gratitude peut vous aider à vous calmer, car vous ne pouvez pas tenir les deux états physiologiques/mentaux de la colère et de la gratitude en même temps. Si vous notez quelques choses pour lesquelles vous êtes reconnaissant ou rédigez une lettre de remerciement, vous vous sentirez beaucoup plus calme après.

7. Regarder un mème ou une vidéo drôle

Je garde un tableau Pinterest de choses drôles (peut-être seulement pour moi !). Encore une fois, si vous pouvez rire, vous compenserez les émotions négatives et serez en mesure de vous calmer. De plus, un bon rire du ventre est juste bon en général.